Cemea del Mezzogiorno, Rome, Italie

“CEMEA del Mezzogiorno” est une association à but non lucrative située à Rome qui travaille avec des jeunes défavorisés, promeut l’éducation et la formation non formelles, soutient le développement social de proximité et la citoyenneté active. CEMEA del Mezzogiorno travaille avec des enfants, des adolescents et jeunes adultes, des parents et du personnel éducatif, et utilise principalement le jeu et les activités de loisirs comme moyen d’action. Les principales activités de CEMEA del Mezzogiorno sont : – stages de formation pour éducateurs, enseignants et animateurs, -centre éducatif pour enfants, adolescents et jeunes, – activités culturelles et artistiques dans le cadre de centres sociaux et centres de loisirs, – échanges internationaux, ateliers d’éducation non formelle, éducation à l’environnement et au développement durable, échanges universitaires, séminaires nationaux et internationaux, publications (bulletins, revues, livres…)
Les mots clefs de notre travail:
– Education non formelle:
Selon la définition de l’Unesco de 1997 l’éducation non formelle peut être définie comme « toute activité organisée et s’inscrivant dans la durée qui n’entre pas exactement dans le cadre des systèmes éducatifs formels composés des écoles, des établissements d’enseignement supérieur et des universités, ainsi que des autres institutions éducatives formellement établies ». L’éducation non formelle peut donc avoir lieu à l’intérieur comme à l’extérieur des structures éducatives et s’adresse à des personnes de tous âges. Selon les pays l’éducation non formelle peut prendre diverses formes par exemple cours d’alphabétisation pour adultes, formation technique et professionnelle, culture générale, instruction civique et formation continue pour les jeunes et les adultes. Les programmes d’éducation non formelle ne suivent pas forcément un système d’ « échelle » de progression, et peuvent avoir différentes durées. Ils peuvent ou non déboucher sur une certification des apprentissages effectués.
– Mobilités d’apprentissage
Un processus d’apprentissage vécu pendant une expérience à l’étranger a seulement en apparence pour objectif principal de connaitre l’autre (personne ou société). En réalité le processus interculturel permet de développer son identité culturelle, en renforçant la conscience de soi et l’autodétermination, et en agissant comme un catalyseur pour développer ses connaissances et sa curiosité, toutes choses qui sont des facteurs fondamentaux pour une citoyenneté active dans le contexte européen. La méthodologie active est ici exploitée pour favoriser le bien-être dans toutes sortes de situations, bonnes et mauvaises, qui coexistent dans un apprentissage interculturel basé sur la confrontation avec la diversité. L’apprentissage à travers les mobilités internationales est basé sur un processus qui prend en compte une réalité avec des hauts et des bas, typique de l’interculturalité.
– Formations
Notre activité de formation est basé sur 3 mots clés qui font référence à la méthode que nous utilisons: l’expérience, la réflexion, l’action.
L’expérience fait référence aux activités proposées qui permettent au participant de réfléchir à ses réactions, son mode de relation avec les autres et avec le sujet de la formation.
L’équipe de formateurs aide le participant à systématiser la réflexion pour intégrer les éléments du processus d’apprentissage, pour approfondir la thématique traitée, ainsi que l’expérience interculturelle.
L’action, au-delà des seules limites de la formation, représente les choix conscients que le participant fait de son apprentissage quand une dynamique similaire se présentera à lui.
La méthodologie de travail de CEMEA est basée sur un environnement d’apprentissage non violent et sécurisant où les contributions et les réactions des participants ne sont pas jugés mais font l’objet d’une évaluation attentive, d’écoute, de respect et d’auto-évaluation.
– Méthodologie active
La méthodologie active est basée sur l’apprentissage par la pratique, en expérimentant des situations ou des activités destinées à encourager la réflexion individuelle et collective. Dans un processus de développement personnel, la méthodologie active permet aux participants d’en apprendre davantage sur eux-mêmes. C’est un processus basé sur l’interaction avec le groupe à travers l’échange continu d’informations, le participant n’est ainsi pas une «boîte vide» utilisant la formation pour obtenir plein de contenu, mais il joue un rôle actif pour lui-même et pour les autres personnes impliquées. Chaque activité proposée (simulations, jeux, jeux de connaissances, partage en petits groupes …) vise principalement à renforcer ensemble une expérience qui peut devenir une idée, un pont métaphorique vers de nouvelles activités et des expériences futures, en continuant à se développer et explorer. La méthodologie active considère le développement de l’être humain comme un processus d’évolution continue, qui n’est pas particulièrement lié à une tranche d’âge, mais basé sur un apprentissage tout au long de la vie.
CEMEA promeut le respect de la diversité et croit à la volonté de chacun de s’améliorer. L’objectif principal de CEMEA est de rendre cette opportunité accessible à chaque individu. CEMEA signifie « Centres d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active ». L’activité éducative de CEMEA, combinée avec les possibilités d’apprentissage internationaux offerts par l’Union européenne, font de la participation active, l’ approche interculturelle, la dimension locale et la citoyenneté active des éléments de base pour des actions collectives et individuelles.
Nous développons des projets dans les programmes européens suivants:
– Jeunesse en Action (Echanges internationaux de jeunes, Service volontaire européen, sessions de formation, séminaires)
– Léonardo da Vinci (mobilités et partenariats éducatifs)
– Grundtvig (partenariats éducatifs, projets multilatéraux et volontariat sénior)
– Europe pour les Citoyens
– Fonds Social Européen pour l’immigration
– Fonds Social Européen
CEMEA del Mezzogiorno adhère à l’éducation pour le développement durable (EDD) telle que déclarée par l’UNESCO. L’EDD n’est pas un programme ou un projet particulier, mais est plutôt un parapluie pour de nombreuses formes d’éducation qui existent déjà, et de nouvelles qui restent à créer. L’EDD permet de repenser les programmes et systèmes (méthodes et contenus) d’enseignement. L’EDD affecte toutes les composantes de l’éducation: la législation, la politique, la finance, les programmes, l’enseignement, l’apprentissage, l’évaluation, etc.. L’EDD implique l’éducation au long de la vie et reconnaît le fait que les besoins éducatifs des personnes changent au fil de leur vie.
Conformément à ces principes CEMEA del Mezzogiorno est l’un des partenaires dans le processus OTESHA, initié par Pistes Solidaires en 2010. Depuis 2010 plusieurs projets internationaux ont été réalisés :
• OTESHA PROJECT : projet multi-mesure dans le cadre du programme Jeunesse en action autour de la consommation responsable, des transports, de l’urbanisation durable et de la citoyenneté active
• TRASH PROJECT n° 1: un échange international de jeunes sur les déchets et le recyclage créatif, qui s’est tenue à Lisbonne en 2011, qui a été suivi par TRASH project n° 2 à Sabadell (Espagne) et un TRASH project n° 3 organisée en Italie par CEMEA del Mezzogiorno.
• O.P.E.N. (OTESHA PAN EUROPEAN NETWORK): une formation longue durée sur l’éducation au développement durable visant à soutenir la multiplication des outils pédagogiques sur l’EDD et mettre en place, renforcer un réseau européen de 7 associations actives dans ce domaine.
Le projet EU’GO fait partie du projet OTESHA

CEMEA del Mezzogiorno
Via Fortebraccio, 1a – 00176 ROMA (RM)
Phone: 0039 06 45492629 Fax: 0039 06 45493375
Email: info@cemea.it; eugo@cemea.eu